Dans leur livre, « Overcoming the Dark Side of Leadership – How to become an effective leader by confronting potential failures » (en anglais seulement pour l’instant) Gary L McIntosh et Samuel D Rima, ont abordé un sujet qui devrait être lu par tous les dirigeants, que vous soyez un leader spirituel, cadre d’une organisation à but non lucratif ou un chef d’entreprise.  La préface commence avec une déclaration qui donne à réfléchir : « La prolifération des échecs importants au sein de l’Église ou diverses autres organisations chrétiennes au cours des deux dernières décennies a été sans aucun doute l’une des menaces les plus graves pour la crédibilité et la viabilité du christianisme dans une culture nord-américaine de plus en plus laïque et sceptique. »  J’ajouterais que les défaillances importantes de « tous les dirigeants, qu’ils proviennent d’un milieu religieux, entrepreneurial, gouvernemental, militaires et forces de l’ordre » ont considérablement affaibli et ébranlé la crédibilité des personnes occupant des postes d’influence. Les gens sont de plus en plus sceptiques et méfiants à l’égard des dirigeants.

Nous pouvons soit se mettre la tête dans le sable et prétendre que « tout va bien » ou se poser des questions difficiles telles que :

  1. a) Qu’est-ce qui cause l’échec si spectaculaire de leaders spirituels doués en dépit de leur amour évident pour Dieu et d’une passion pour son Église ?
  2. b) Quelles sont les causes pour que des politiciens, des dirigeants d’entreprises, des professionnels, des policiers et officiers militaires mentent ouvertement pour couvrir un comportement répréhensible, et ce, en dépit d’une grande compétence dans leurs domaines de leadership ?

Une des réponses serait sans doute une inconscience face au côté sombre de leur leadership.

L’un des domaines les plus négligés en formation est « l’auto leadership » et voici pourquoi celui-ci est si important. La majorité des dirigeants qui perdent leur poste n’est pas par manque de compétence mais à cause de failles dans leur caractère.  Ces hommes et femmes sont poussés à se réaliser et réussir dans un environnement des plus concurrentiels et exigeants.  Voici ce qui est si trompeur : bien souvent, leur ambition est une combinaison subtile et dangereuse de leurs propres besoins personnels dysfonctionnels et une certaine mesure de désir altruiste de faire croitre leur organisation.  Dans le service chrétien, cette « ambition » est facilement déguisée et exprimée par des termes spirituels comme « travailler sans relâche pour l’avancement du royaume de Dieu. »  Ainsi, les dysfonctionnements qui propulsent les dirigeants chrétiens passent souvent inaperçus et incontestés jusqu’à ce qu’il soit trop tard.

Comme McIntosh et Rima, je crois qu’une éducation doit être faite pour enseigner les leaders actuels et émergents sur les causes, les résultats et la prévention potentiels de ces échecs.  Alors, quels sont certains des signes de e côté sombre qui habite le leader ? (En passant, tous les leaders en ont au moins un).  Nous pourrions les identifier par un vague sentiment d’ambition, un besoin profond ou désespéré d’être approuvé, une peur irrationnelle que leur travail ne soit pas adéquat, un besoin de se sentir en parfait contrôle en toutes circonstances face à tous les évènements qui surgissent, ou tout comportement sur lequel nous n’avons pas de maîtrise et toute pulsion ou motivation qui nous propulse de façon incontrôlable.

Dans les prochaines semaines, je décrirai cinq comportements avec lesquels les leaders luttent et je partagerai quelques idées pour les surmonter.  Toutefois, il est important pour les leaders de comprendre que leur côté sombre peut aussi servir comme mentor interne silencieux, qui, sans relâche, les coachent à triompher dans ces domaines de leur vie qui ont contribué à créer ce côté sombre. L’aspect négatif de ce côté sombre remonte à la surface quand nous l’utilisons égoïstement pour répondre à nos propres besoins et désirs.  Par ailleurs, une fois que nous en prenons conscience et entreprenons une démarche pour le surmonter, ce côté sombre peut servir les desseins de Dieu pour réaliser notre destinée plutôt que de seulement satisfaire nos besoins non rencontrés.

Question de mentorat : Prenez le temps de réfléchir honnêtement pour découvrir si certains des conflits, frictions ou difficultés que vous rencontrez dans votre leadership pourraient être liés à des questions non résolues face à votre côté sombre ?

Share This