Les plus grands défis que vous aurez à surmonter en tant que pasteurs et leaders spirituels prennent racine dans les couloirs de vos pensées. Étonnamment, ces défis ou ces batailles ne se livrent pas avec des individus mais en vous-même et prennent racine dans l’insécurité émotionnelle. L’une des histoires de la Bible qui illustre un leadership non sécure est celle du roi Hérode. Dans Matthieu chapitre 2, nous lisons comment un groupe d’érudits étrangers arrivent à Jérusalem depuis l’Est, demandant à la population locale où ils pourraient trouver le Roi des Juifs qui venait de naître. Quand le roi Hérode apprit la nouvelle, il en fut profondément troublé et en colère. Sa paranoïa l’amena à mentir, à conspirer et finalement, tuer des milliers d’enfants innocents parce qu’il avait peur de perdre son royaume. Il ne fait aucun doute qu’Hérode manifesta plusieurs traits communs aux leaders non sécures :

1) Ils ne fournissent pas un environnement sécure pour les autres. Sous l’impulsion d’un sentiment d’insécurité et d’un manque de confiance, ces leaders sont plus préoccupés par le maintien de leur image et leur pouvoir que par celui de faire ce qui est le mieux pour l’église. Ils ont peur de perdre ce qu’ils perçoivent comme le « contrôle » et craignent que « quelqu’un » essaiera de renverser leur autorité et prendre leur place. Ils manquent de confiance en Dieu, en eux-mêmes et dans les autres, élément fondamental pour créer un environnement sécure.

2) Ils prennent plus qu’ils ne donnent. Parce qu’ils ont tendance à être hautement suspicieux des intentions des autres, ils se protègent dans leurs relations avec leurs collègues et limitent les opportunités de croissance et de leadership. Ils recherchent des gens qui contribueront à bâtir leur « image » plutôt que d’autonomiser les personnes sous leur leadership afin qu’elles puissent se dépasser. Tout est centré sur eux. Ces leaders ont besoin d’apprendre que chacun est soit un « releveur » ou un « limiteur » de personnes.

3) Ils ont tendances à s’entourer de personnes qu’ils peuvent contrôler. Les dirigeants non sécures limitent leur église parce qu’ils embauchent et n’attirent pas les meilleurs candidats pour le ministère. Ils ont tendance à s’entourer de personnes qu’ils estiment n’être pas aussi bons qu’eux. Ils limitent continuellement les meilleurs candidats et finissent par perdre ceux qui ont le plus grand potentiel de leadership. La seule façon de grandir est de lever le plafond de votre leadership et d’encourager ceux qui vous entourent à faire de même.

4) Ils limitent ou sabotent continuellement la croissance de leur propre ministère et celui de l’église. Plutôt que de voir ceux qui travaillent avec eux comme des partenaires, membres de l’équipe ou associés, ils les considèrent comme de simples employés ou bénévoles et limitent leur contribution. En raison de leur insécurité, ils ont de la difficulté à faire de la place aux opinions, à la créativité et aux compétences d’autrui. Ces dirigeants n’ont pas besoin des autres pour saboter leur ministère et leur leadership, ils le font eux-mêmes.

5) Ils dépensent plus d’énergie à essayer de garder leur travail qu’à le faire. Les leaders non sécures ont continuellement peur que quelqu’un « de plus qualifié » finisse par prendre en charge leur travail ou leur ministère. Donc, ils dirigent en dominant plutôt qu’en autonomisant les autres. Ils créent facilement des structures et des procédures rigides pour mieux « contrôler » leurs organisations et /ou leurs églises limitant ainsi l’autonomie des participants et des leaders émergents.

La conscience de soi est au cœur de notre développement en tant que leader. Le fait de reconnaitre ses insécurités, sa faible estime ou sa pauvre image de soi est le début de la guérison qui vous permettra d’enlever « les plafonds » qui limitent votre efficience. En tant que leader, vous devez être conscient non seulement de vos dons et de vos capacités, mais également de votre « côté de sombre. » Un leader qui ne prends pas le temps de s’auto-examiner, est souvent un leader blessé qui devient un leader blessant ; cette condition va à l’encontre de la destinée que Dieu a pour sa vie. Une bonne conscience de soi consiste à découvrir et être sécure dans son identité en Christ. Pourquoi est-ce important ? Parce qu’un leadership efficace commence par un leader émotionnellement et spirituellement en santé.  Il a une claire compréhension de sa valeur, de son sentiment d’appartenance, de sa raison d’être et de ses compétences.

J’ai entendu John Maxwell dire que nous avons besoin de combler nos besoins fondamentaux pour grandir.  Nous avons besoin d’un :

1) Sentiment de valorisation – sinon, nous nous sentons inférieurs.

2) Sentiment d’appartenance – sinon, nous ne nous sentons pas en sécurité.

3) Sens à notre vie – sinon, nous nous sentons illégitimes.

4) Sentiment de compétence – sinon, nous nous sentons inadéquats. J’ai découvert, par expérience personnelle, et en parlant à des centaines de leaders que nous devons régler la question de notre identité spirituelle pour surmonter l’insécurité émotionnelle. Pourquoi ?  Parce que trois des quatre besoins fondamentaux chez l’homme sont liés à son identité spirituelle. J’espère que vous entendrez Dieu vous dire les mêmes mots qu’il a dit à Jésus lors de son baptême : « Celui-ci est mon fils bien aimé en qui j’ai mis toute mon affection. » (Matthieu 3: 17)  Prenez courage aujourd’hui dans le fait que vous êtes une fille / un fils de Dieu, choisi et affectionné par Dieu.

En conclusion, vous ne devriez jamais mettre votre santé émotionnelle entre les mains d’une autre personne. Vous devez libérer les gens de l’attente qu’ils pourraient satisfaire vos besoins fondamentaux. Aucun être humain ne peut satisfaire vos besoins fondamentaux, seul Dieu le peut. Enfin, vous ne devriez jamais non plus, placer votre ministère sous l’autorité d’une personne qui ne peut pas reconnaître votre potentiel et la destinée de Dieu a pour vous.

Question de mentorat : Quelle insécurité avez-vous à surmonter et quel pas devez-vous faire aujourd’hui pour commencer votre démarche ?

Share This